Galerie B
Frames & exhibitions
Galerie B suggestions

 

Georges Géo-Fourrier (1898-1966)

 

  
 

C’est à Lyon en 1898 que Georges Nicolas Fourrier, alias Géo-Fourrier, voit le jour. Curieusement, c’est au cours d’une longue maladie qui l’immobilisera entre 1914 et 1917 qu’il découvre l’art à travers celui du pays du soleil-levant. En effet, l’artiste s’intéresse au japonisme. Il s’agit de l’expérimentation de techniques xylographiques et de procédés d’impression : gravure d’un bloc de bois par couleur, pigments de l’aquarelle et tirage à l’eau.

 

Pris de passion, quatre ans plus tard, il intègre l’Ecole Nationale des Arts Décoratifs à Paris. Il y côtoie des artistes déjà reconnus comme Mathurin Méheut ou Charles Fouqueray, et les écrivains Pierre Loti et Anatole Le Braz notamment.

 

Après plusieurs séjours en Afrique qui ne manquera pas de l’inspirer (le Maroc surtout), il reçoit déjà plusieurs prix. Et c’est au début des années 20 qu’il posera ses bagages à Quimper, dans le Finistère, pour travailler dans la célèbre faïencerie Henriot. Dès lors, le sud de la Bretagne sera l’une de ses inspirations premières. A travers ses peintures et ses sculptures, la réputation de Géo-Fourrier se forge, mais c’est surtout grâce à ses illustrations qu’il connaîtra la vraie reconnaissance.

 

Celles-ci sont considérées comme le sommet de son œuvre. Simples et d’une modernité étonnante, leur composition et l’utilisation des couleurs en font des modèles du genre. Curieusement, ces illustrations ont traversé le siècle dernier avec fraîcheur. Une fraicheur qu’elles ont préservée encore aujourd’hui. D’ailleurs, en précurseur, Géo-Fourrier avait réalisé entre 1933 et 1939 pas moins de 23 séries au pochoir au format carte postale. Ses œuvres lui valurent d’ailleurs une médaille d’or à l’Exposition Internationale de 1937.

 

Si la Bretagne et le Finistère restent sa plus grande inspiration à travers les cinq pochettes d’illustrations : « Armor », « Breizh Gwechall », « Breizh A Bardon », « Breizh Izel » et la superbe « Paotred Mor » (aujourd’hui rééditées), l’artiste a aussi fait voyager son talent. Ainsi, Géo-Fourrier a également publié des séries consacrées à la Normandie, les Flandres et l'Artois, les Pyrénées, la Provence, l'Alsace, le Limousin, l'Auvergne, les Alpes et la Savoie et enfin une série sur le Maroc. 

 

Plusieurs livres dédiés à ses illustrations sont disponibles, dont un magnifique coffret numéroté, édité par Asia Editeur en collaboration avec le Musée Départemental Breton. Enfin, sachez que Géo-Fourrier a également créé en parallèle des bijoux et des pipes, preuves de la singularité évidente de l’artiste.

 

Visiter les collections de Georges Géo Fourrier.